13 février 2011

Ole !

Un tour de bus plus tard depuis Grenade direction ... Antequera petite bourgade au sud de l'Andalousie.

Le trajet en bus est super sympa en passant par des petits bleds. En arrivant vers Antequera le premier choc est le Peña de los Enamorados (le rocher des amoureux). Une montagne qui se dresse au loin mais qui au fur et à mesure que l'on s'approche montre le bout de son nez. Du nez il en ressort une tête complête ressemblant à une tête d'indien. Saisissant. Pour les locaux ce rocher représente la tête d'un amant s'étant suicidé avec son aimée. La douce étant selon l'imaginaire le vent balayant le rocher.

Bref pour nous c'est un indien.

SDC10075

Cet indien nous aura marqué notre séjour et l'on s'est attardé sur les hauteurs de la ville tantôt en s'asseyant sur un banc public à écouter les choeurs des multiples églises s'entrainer tantôt en rentrant dans ces dites églises.

Des hauteurs cela nous permit de voir les gens vivre mais en fait de gens il n'y en avait peu, la majorité étant dans les églises. Mais quelle sensation de plénitude. On aimerait juste suspendre le temps et rester là à ne rien faire, attendre la fin d'après-midi pour commencer à rentrer dans un bar commander deux tapas, resortir, se promener prendre une cerveza ou un Fanta et continuer à flanner dans la nuit.

 

Départ d'Antequera pour arriver à Ronda en train cette fois-ci. La gare étant un peu à l'écart de la ville, une promenade a été nécessaire pour arriver à notre pension.

Un tour dans la plus vieille arène du pays (pas de détour dans le musée cette fois-ci) et un arrêt prolongé dans un bar plus loin nous voilà imprégné de l'ambiance vivante de la ville. D'ailleurs ce bar super sympa s'avère être un bar portuguais servant peut-être le meilleur jambon d'Espagne pour un prix modique.

SDC10108 SDC10121 SDC10137

Mais Ronda c'est le Pont Neuf (Puenta Nuevo) faisant la jonction entre les deux parties de la ville (vieille ville et ville nouvelle). La vue du pont est superbe sur les environs très vert et avec peu d'habitations. Mais le plus beau c'est prendre un petit chemin depuis la vieille ville pour descendre de la colline où Ronda est perchée et observer le pont d'un peu plus loin.

Une merveille avec au pied une cascade. On a essayé de voir le pont sous toutes ses coutures (de nuit/de jour, par devant/par derrière) parce qu'on est coquins et surtout parce que ça en valait la peine.

Un dernier chocolat chaud fondant, de la charcuterie du coin et nous voilà rentré à la pension heureux.

SDC10171  SDC10154

 

Ces deux villes resteront les bombinettes andalouses. Des villes relativement petites où il fait juste bon se balader et se poser dans un bar, manger des tapas (jambon bellotta comme tu m'agiches !!), boire un vino tinto ou une sangria.

La vie s'écoule lentement ... c'est la dolce vita espagnole.


L'album photo ici

Posté par Yogan à 05:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Ole !

Nouveau commentaire